Actualités

Travail choisi

(aka Temps partiel)

Reprise

Depuis septembre dernier j’ai repris le travail.
C’est ce que j’ai dit au début quand je suis retournée « à l’usine » après un an de congé maternité/congé parental. Et puis j’ai réalisé que je n’avais pas vraiment arrêté de travailler.
Pendant plus d’un an j’ai : mis au monde ma fille, je l’ai nourrie, habillée, lavée, joué avec elle, appris à marché, etc. J’ai aussi écrit les nouvelles Travail et Erreur Fatale. J’ai repris les dix premières nouvelles de Liberté Futures pour en faire un recueil et je l’ai envoyé à des éditeurs. J’ai démarré la trame d’un roman. J’ai appris plein de chose sur l’effondrement et la permaculture. J’ai… travaillé. Je trouve. Beaucoup. Je dirais même 24h/24h, les trois huit à deux avec mon mari. Et quand je suis revenue au boulot on m’a dit : « c’était bien les vacances ? ».

Oui c’était bien. Vraiment bien. Mais c’était pas des vacances. Mais du coup c’était quoi ? Et ce que je faisais maintenant c’est quoi. Du travail ? Oui c’est sûr, mais dans quel but. Je vous parle un peu de mes interrogations de ce moment-là et des réponses que j’y ai apporté.

Travail subordonné

Donc en septembre j’ai repris mon emploi. J’aime bien mon emploi. Déjà pour le faire on me verse un salaire. C’est pratique. Et puis j’aime mon métier. C’est encore une autre notion, on en reparlera peut-être. C’est un métier technique que j’ai, qui consiste à vérifier avant des les envoyer dans l’espace, que les mécanismes des satellites vont faire ce qu’on leur demande comme déployer des antennes, orienter des miroirs, etc et qu’ils ne vont pas casser pendant le lancement. Ça sollicite beaucoup le cerveau, on découvre tous les jours de nouvelles choses, j’adore. Mais… bah oui y’a un mais, sinon je serai pas là. Mais c’est un travail subordonné à un employeur. Et mon employeur, ce qu’il veut de plus en plus c’est de la compétitivité, faire toujours plus vite et moins cher. Pourquoi pas. Je travaille dans une entreprise privée, qui se doit de gagner de l’argent.

Mais à un moment, je me suis demandée jusqu’où ? Est-ce qu’on peut tout faire et tout admettre pour gagner de l’argent. Et à quoi il sert cet argent, à qui il va ? La société capitaliste, productiviste dans laquelle nous vivons aujourd’hui, génère des impacts dramatiques sur le climat, sur le vivant et les humains en particulier. Alors la compétitivité à tout prix… Plus ça va, plus j’ai du mal.

Bref tout ça fait qu’au moment de reprendre mon emploi, j’ai hésité. J’avais envie de continué mon métier, mais j’ai aussi eu envie de faire autre chose.

Travail choisi

Et donc j’ai réfléchi à ce que je pouvais faire d’autre 1)bon en vrai j’y ai réfléchi plusieurs mois mais narrativement c’est moins drôle. En y repensant maintenant ça parait bizarre, mais il m’a fallu un moment pour me rendre compte que je voulais écrire. J’avais déjà neuf nouvelles publiées mais ça m’a pas sauté aux yeux. Peut-être que c’est difficile de considérer qu’écrire puisse être autre chose qu’un loisir.

Une fois le déclic passé, encore fallait-il trouver l’organisation pour ça. Écrire le soir après le boulot, c’était pas pensable si je voulais en faire un vrai travail. Et c’est pour ça que j’ai décidé de me mettre à temps partiel. Et donc de réserver une journée dans ma semaine pour du travail choisi. En l’occurrence l’écriture.

Et ce sera bien du travail. Rémunéré ou pas, ça reste à voir mais je travaille. Par contre, je ne suis pas compétitive, pas rentable, pas tout ça. Par contre, j’espère avoir un vrai impact, dans le bon sens, en réfléchissant à des imaginaires positifs pour le futur. C’est du travail choisi. Et si vous voulez creuser un peu, à la place de votre soirée télé cette semaine, je vous conseille, sur ce sujet et plein d’autres 2)comme les retraites, c’est d’actualité aussi, la conférence gesticulée de Franck Lepage et Gaël Tanguy : Inculture 5 – Travailler moins pour gagner plus…

Plein de nouvelles

La conséquence immédiate c’est que je vais pouvoir publier plein de nouvelles et d’articles sur ce blog 🙂

Pour les nouvelles, j’en ai une écrite que j’ai envoyée pour l’appel à texte de la Volte sur le thème « Demain, la santé ». Donc je ne peux pas la publier ici pour l’instant. La suivante est en cours d’écriture et j’ai encore des idées sous la main 3)et comme j’ai au moins une nouvelle idée par semaine, j’ai pas fini ! . En parallèle je démarre l’écriture d’un roman. Et j’ai aussi d’autres projets dont je parlerai plus tard, quand je serai prête à les démarrer sérieusement.

Si vous voulez suivre tout ça, abonnez-vous aux flux RSS ou suivez-moi sur twitter (@MlleEllute) ou Framasphère (Mlle Ellute).

Et n’hésitez pas à partager les textes s’ils vous plaisent.

Partagez

References   [ + ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.