Blog,  Outils d'écrivain

Le clavier bépo

Écrire ça se fait avec la tête, d’accord, mais aussi avec les mains. Et pour ma part avec un clavier. Alors aujourd’hui je vais vous parler un peu de mon clavier. Parce qu’il est pas exactement courant et que peut-être ça pourrait intéresser d’autres personnes de savoir que ce genre de clavier existe. Cet article s’adresse à tous ceux qui écrivent beaucoup avec un clavier, qu’ils soient écrivain ou pas.

Le clavier AZERTY

Commençons par un peu d’histoire. Saviez-vous que la disposition des touches sur les claviers AZERTY[1]ou QWERTY c’est pareil, l’AZERTY étant juste une dérivation francophone de celui-ci a été conçue pour ralentir la vitesse de frappe ? Plus exactement, pour éviter le chevauchement des marteaux sur les machines à écrire.

De ce fait elle a pas mal de défauts. Le premier étant que les lettres les plus courantes ne sont pas les plus accessibles sous les doigts. Elle est également déséquilibrée entre la main gauche et la main droite. Certaines lettres n’existent pas comme É ou Ç. Et à la longue elle est plutôt inconfortable.

Or aujourd’hui la contrainte mécanique de chevauchement des marteaux ayant disparue, des gens pas bêtes se sont dit qu’on pouvait peut-être faire évoluer la disposition des touches sur le clavier. La démarche a été entamée par Auguste Dvorak, qui a créé la disposition du même nom. C’est une disposition adaptée à l’anglais mais dans la foulée, d’autres gens pas idiots non plus, ont réfléchi à créer une disposition française.

Le clavier BÉPO

Je vous présente donc le clavier BÉPO : http://bepo.fr/wiki/Accueil

Tout d’abord qu’est-ce que c’est ? C’est une disposition de touches optimisée pour la frappe en français. On l’appelle BÉPO parce que les quatre premières lettres sont B,É,P,O ; là où sur votre clavier vous avez probablement A, Z, E, R. Cette disposition a été conçue pour le confort et la vitesse de frappe. Par conséquent toutes les lettres les plus courantes en français (auie,tsrnmc) sont placées sur la deuxième ligne, juste sous les doigts. Ensuite juste un peu au dessus (épodl), puis dans les coins et en dessous pour le reste.

Alors qu’est-ce que ça change ? Et bien tout !! On n’a plus besoin de faire de la gymnastique avec ses doigts quand on tape. On place juste les deux index sur les deux touches qui ont un petit cran dessus [2]si si elles existent, sur votre clavier c’est sûrement f et j et après on ne bouge quasiment plus. Et quand on écrit plusieurs heures dans la journée, le confort change de beaucoup.

Et pour la vitesse de frappe, c’est vraiment un plus. Je pense que j’ai multiplié par un et demi ma vitesse depuis que je suis passée à cette disposition. Sans compter le fait que c’est pratique de pouvoir regarder ce qu’on écrit à l’écran au lieu de son clavier.

Enfin, et ce n’est pas négligeable : toutes les lettres de la langue française sont accessibles directement : le «é», le «à», le «ç», les points de suspension, l’espace insécable, etc. De même qu’un certain nombre de symboles pratiques quand on écrit des mails comme &, §, €, ou autres.

Petit plus pour les scientifiques : les lettres grecques sont accessibles avec un ALT+g [3]pour passer en grec puis la lettre dont on a besoin : a pour α, b pour β, je vous fais pas tout l’alphabet…

Et concrètement ?

Admettons que je vous ai convaincu. Maintenant comment faire ? Je vous présente ici la façon dont j’ai procédé. Évidemment chacun est libre de faire comme il veut 🙂

En premier lieu, vous n’avez pas besoin de changer physiquement votre clavier. Je serai tentée de dire que je le déconseille même. Vous apprendrez plus vite, si les touches écrites sur le clavier ne correspondent pas. Comme ça impossible de tricher :p.
Il vous suffit donc d’installer la disposition bépo.

  • Si vous êtes sous linux, il y a des chances pour qu’elle soit déjà installée. Il vous suffit alors d’aller dans les paramètres de configuration pour changer la disposition du clavier. Comme ça dépend un peu des distributions je vous laisse consulter cette page pour plus de détails.
  • Sous windows, vous pouvez télécharger un petit logiciel portable [4]sans installation. Vous cliquez sur l’icône qui va bien pour lancer le logiciel.
  • Toutes les explications détaillées sont ici si besoin : http://bepo.fr/wiki/Installation

Ensuite, il faut apprendre cette nouvelle disposition. Pour ma part, j’ai utilisé la méthode suivante :

  • Tout d’abord quelques exercices d’entraînement. Personnellement j’ai utilisé le logiciel libre et gratuit Klavaro [5]http://bepo.fr/wiki/Klavaro. Il y a aussi des sites en ligne qui proposent des exercices comme celui-ci : http://tazzon.free.fr/dactylotest/
  • Ensuite tous les matins, en arrivant au boulot, je passais en disposition bépo. Je commençais à taper mes premières phrases comme ça, lentement, et quand j’en avais marre, je repassais à l’azerty.
  • Et en deux ou trois mois j’avais récupéré ma vitesse de frappe précédente. Et maintenant je vais beaucoup plus vite. Ça fait très pub comme phrase mais je vous jure c’est vrai 🙂

Dernière petite info : pour ceux qui passent régulièrement de l’anglais au français dans leur travail, il existe des dispositions bépo adaptées, ou le «w» a été rapproché par exemple.

Conclusion

Si vous êtes convaincu, ou pas, mais que vous voulez tester : il y plein d’informations et de ressources sur http://bepo.fr/wiki/

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec vos amis. Une prochaine fois on parlera du clavier physique qui a aussi son importance. Pour ne pas rater les prochains épisodes, abonnez-vous au flux RSS ou suivez-moi sur Twitter ou Framasphère.

Partagez

References[+]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.