Interludes

Derrière le masque

Aujourd’hui j’avais prévu un autre article, mais aujourd’hui c’est le lendemain de l’annonce d’un nouveau confinement. Aujourd’hui cela fait un peu plus d’un an que nous vivons avec une pandémie, avec des mesures barrières. Barrières contre le virus, mais aussi barrières entre les humain.e.s de cette terre. Aujourd’hui je voudrais vous voir derrière vos masques.


Qui es-tu derrière ton masque ?
toi mon autre, qui de passant, est devenu menace.
Je te croise, je ne vois que le coin de tes yeux.
Corps sans bouche qui se toisent sans se toucher, sans s’approcher.

Où es-tu derrière ton masque ?
Toi mon amie, dont les larmes coulent et que je ne peux consoler
de cœur battant à peau serrée, te donner de ma chaleur
apaiser ta peur, envoler un peu de ta douleur

Où êtes-vous derrière vos masques ?
Passants, errants, absents des rues vides qui, sans bruits,
vous coulant chez vous, couvre-feu, couvre lumière et musique,
calfeutrés derrière les murs qui séparent et qui enferment.

Pourtant vous êtes, derrière vos masques,
voix grondantes, qui font feu et tapage de toutes les colères.
Ma colère n’est pas contre toi, autre, malade ou pas,
peu m’importe, ta main est là toute proche.

Nous sommes là, derrière nos masques,
C’est ensemble que nous sommes forts, amis, unis.
Ne nous abandonnons pas, sous prétexte de virus.
Donne moi ta main, j’offre ma voix, elle son cri, lui son rire.

La colère gronde derrière nos masques
De ma rage, je veux faire mouvement, action,
Il y a tellement à construire, masque à la main, sur le visage,
masque au point, plantons, révolutionnons, renversons !

Bas leurs masques !

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.